NOUVEL ALBUM

Sortie le 7 novembre 2017

FEMININE KARMA, déambulations folk-électriques

 

« Feminine karma » c'est le cycle de vie d'une femme qui aime passionnément et aspire à un monde meilleur que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur d'elle-même. Difficile mise à distance de l'égo et de l'émotionnel pour plus de sérénité («Je renonce»), ou pratique alchimique («Lalala»), le nouvel opus de Katia Oray est une partition de l'amour menée guitares grésillantes où le désir se transforme en sagesse et où la féminité est symbole de force.

Coryphée à la voix enchanteresse, la chanteuse tisse une fine toile folk électrique entre elle et son auditoire.

Son timbre singulier nous invite à un voyage ascensionnel au fil des mots et des harmonies musicales judicieusement composées. Au moyen d’un subtil mélange des genres, Katia Oray va chercher la flamme qui brûle en chacune et chacun de nous, à l’instar du surprenant «Water», morceau qui taquine les rythmes hindous avec délice.

Du «rouge et les étoiles», chanson psychédélique où l'artiste interroge l'univers à «Laisse-toi aimer», intime invitation à l'abandon, Katia trace le chemin d'une femme contemporaine en questionnement, tiraillée entre ses envies et sa spiritualité («How»), dans une société souvent violente où il n'est pas toujours facile de trouver sa place d'être humaine («Life is love»). Heureusement, il y a l'amitié qui dorlote dans «Sorore», titre ambient-folk façon la Mazzy Star («Sorore, tu m'as sauvée, tu m'as recollée»).

On finit tout en tendresse et nostalgie sur une balançoire au bord de la mer. Normal pour une fille du Sud qui vit à Paris.

Allons nous balancer avec elle, cheveux au vent et «Feminine karma» dans les oreilles.